Alt Text
Encore un vers

Mots & Photographie

Encore un vers

Mes pluvieux souvenirs,
dérivent dans mon crâne,

étriqués par des soupirs,
emballés sous cellophane.

L’avenir est un mirage,
qui est en soin palliatif

J’suis plus sûre d’atteindre l’âge,
des doyens primitifs.

Encore combien de vers,
pour noyer la rancœur
Que les maux puissent se taire,
ligoter la noirceur.

Peignant de sombres angoisses
dans mes pires cauchemars
Même quand je refais surface,
il fait toujours aussi noir.

La cadence s’agite,
dans les artères de nos villes
La liberté a pris la fuite,
titubant sur des béquilles...

Sauvages

Mots & Photographie

Sauvages

À travers la rêverie brumeuse, des silhouettes se détachent.

Leurs mouvements libres et sauvages, forment un spectacle stupéfiant.

Le silence environnant fait éclore les chants du vent mélés au claquement des crins et des sabots.

L’horizon n’a plus de limites visibles, mon admiration non plus. On s'observe en silence, le rapport à l'autre se fait timide et tolérant.

Une danse des regards et des gestes qui veille à ne jamais briser l'équillibre du respect.

Ce respect, si précieux, devant leur destinée.

Les Monocultures

Mots & Photographie

Les Monocultures

Des milliards de graines aux hydrocarbures
Production en chaine à faire hurler la nature
il n’y a plus rien dans nos gènes, qui ai fière allure.
Dans tous les hémisphères, c’est la monoculture.

Une armée de vivants,
prêts à souffrir,
dans un terreau d’argent,
il y a la soif à abstenir,
stériles, mais conformes à produire.

J'entends que le vent souffle sur cette terre.
Les récoltes s'envolent, le sol devient poussière.
La faucheuse et la pioche, en perpetuelle guerre.
Quand la culture s'assèche, c'est le savoir qui se perd.

Le Cri

Mots & Photographie

Le Cri

La brume enveloppante

court jusqu’au bas des inclinaisons,

me laissant seule avec le ciel.

Derniers pas vers l’altitude.

Les chemins deviennent infimes.

Puis, soudain,

hurlante à travers la brume,

la robustesse noire surgit.

Enfin...

Amen l'argent

Mots & Photographie

Amen l'argent

Il m’a tendu un billet, imprégné de sueur.

La signature d’une âme, sur ce butin voyageur.

Ce n’était pas la sienne, son geste me l’a dit.

Capitaine d’une fontaine, où l’or coule à l’infini.

Mes doigts collent ma misère, sur ce papier inconnu.

Sa valeur, une manière, de compter le temps perdu ?

Et tintent dans mes poches, des milliards de rêves.

Sous le regard s’accroche, cette fatigue qui me crève.

Lentement la douleur remonte dans mes phalanges.

Pour atteindre mon coeur, puis mes yeux qui vidangent.

Car ce billet n’est rien, que mon repas du jour.

Je doute les lendemains, si on perd l’amour.

Automate

Mots & Photographie

Automate

Petit automate, le sourire en agonie,
son coeur s’efforce de battre, dans ses veines endormies.

Ressent-il le plaisir, quand il regarde le ciel ?
Puisque ses longs soupirs, eux, n’ont rien d’artificiel.

On est pas loin du drame, vouté comme un condamné,
son espoir a perdu l’âme, et ne sait plus où s’agripper.

Il est comme une flamme qui ne s’emballe plus au vent,
entre des murs de fer, sa lumière meurt doucement.

Dictats rasants

Mots & Photographie

Dictats rasants

Elles arrachèrent leur maturité et déblayèrent le terrain, sans aucune contrariété, pour être lisses comme des pantins.

Aurions nous perdu la tête, à nous soumettre à de tels dictats.

Si s'épiler était une fête, qu’on me le dise à haute voix.

Accepter son corps,
serait presque devenu un crime.

Et si nous avions tort,
de laisser à l'autre le choix de nous trouver sublime.

Qu’est ce que la liberté ?
Si on passe notre vie à se conformer.

À quoi bon se mutiler, si ce n’est donner raison à cette société.